Venez découvrir paris ..[..]
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Roksana Alice Udinov → « Il me manque. C’est atroce, il me manque tellement. C’est pas par vagues, c’est constant. Tout le temps, sans répits. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roksana A. Udinov
Admin
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Roksana Alice Udinov → « Il me manque. C’est atroce, il me manque tellement. C’est pas par vagues, c’est constant. Tout le temps, sans répits. »   Lun 19 Déc - 17:08



Roksana Alice Udinov




FICHE D'IDENTITE


  • NOM : UDINOV
  • PRENOMS : Roksana Alice
  • SURNOM : petite les autres l'appelait Roxy ou Nana, des surnoms qu'elle déteste aujourd'hui. Son grand frère l'appelait toujours Alice.
  • DATE DE NAISSANCE : 21 Janvier 1993  
  • LIEU DE NAISSANCE : Moscou
  • NATIONALITE : Franco-Russe
  • ORIGINE : Russes & Françaises
  • STATUT :Célibataire
  • FAMILLE : Lara Udinov Rodriguez & Viktor Udinov (parents), Gleb Udinov (grand frère)
  • ETUDES/METIER : Etude de commerce & travail comme model photo à l'occasion
  • GROUPE : Gamma
  • SIGNE PARTICULIER : Elle ne sort jamais pas maquillée.
  • LANGUES : Français, Russe, Anglais et Allemand
  • SPORT : Danse et Tennis

 

thisishome




WHAT YOU SHOULD KNOW ABOUT HER/HIM




JEUDI 10 DÉCEMBRE 2009

Nous sommes un jeudi après midi, un jour d'hiver, je m'en rappelle car il a neigé et que je suis allée dehors seule. Je suis Roksana Alice Udinov, mes amis m'appellent Roxy ou Nana, dans ma famille c'est plus Alice. J'ai un look de gothique sans trop le pousser, jeune rebelle, cela fait un moment que je me fais des mèches rouges, je me maquille beaucoup et porte souvent du foncé, mes parents n'aiment pas, moi j'adore, c'est ma sorte de rébellion si on peut dire, je jouais dans la neige, je faisais des anges, j'avais attachée mes cheveux, et je portais une simple veste en cuir. Mes parents sont arrivés et m'ont dit d'aller me préparer, j'ai 16 ans et je suis bien capable d'être à l'heure pour mon rendez vous. J'y suis allée sans discuter, ça faisait longtemps qu'ils n'étaient pas venus à la maison. Ils repartaient vendredi et Tatiana -celle qui s'occupait de moi depuis que je suis petite quand mes parents sont partis- reviendrait vivre avec moi. Nous avons pris la voiture, mes parents parlaient mais je ne les écoutaient pas, ils me parlaient mais je n'en avais que faire. Je suis stressée d'être en voiture, je n'aime pas ça du tous. Je ferme les yeux et prie pour que ça passe vite. Dans la salle d'attente j'attends patiemment mon tour en me disant que ce ne sera qu'un court moment a passer. Une heure ce n'est pas si long. Je n'aurais jamais imaginé qu'on pouvait dire tant de choses en une petite heure. Le Docteur Alexandre est sortie et m'a appelée pour que je rentre dans le cabinet. Elle a demandé a mes parents de repasser dans une heure. Ils n'ont rien dis même si j'ai vue la surprise dans leur yeux. Je suis rentrée dans la pièce, on aurait dit un salon avec une table, des fauteuils et un canapé en cuir, il y avait des cadres au mur, et un diplôme "Psychologue Andréa Alexandre". Je me demande comment j'ai pus en arriver là. Elle m'a demandé de m'asseoir et je me suis exécutée, je me suis mise dans un fauteuil et elle s'est assise dans celui d'en face avec un cahier et un stylo avant de prendre la parole.

Psychologue → Alors parlez moi de vous mademoiselle Udinov, si vous deviez me parler de votre vie vous en diriez quoi ?

Roksana → Hum .. Et bien je suis Roksana Alice Udinov, j'adore mon prénom Roksana, ça rappelle bien qui je suis et Alice .. c'est joli Alice, comme Alice au pays des merveilles même si je ne lui ressemble pas mais ça lui plais aussi comme prénom mon frère adore. Je .. je suis Russe, je suis née le 21 janvier 1993 à Moscou dans un bel hôpital situé dans les beaux quartiers de Moscou, je suis née et j'ai vécu mes premiers jours dans la chambre 121, je m'en rappelle parce que c'est le numéro favoris de mon grand frère. Ah oui donc, j'ai un grand frère qui s'appel Gleb, il a 4 ans de plus que moi. Mes parents sont Lara et Viktor Udinov, mais je ne saurais ni vous dire leur âge respectif ni vous dire quand est leur anniversaire je n'en sais rien. Vous voulez savoir autre chose ?

Psychologue → D'accord, vous êtes proche de vos parents ? Et de votre frère ? Parlez moi de vous, votre enfance, des anecdotes de votre vie par exemple ? J'ai envie d'en savoir plus.

Roksana → Euh ... Si vous voulez. J'ai passé mon enfance en Russie, auprès de mes grands parents parce que mes parents voyages beaucoup pour leur travaille ou bien ils se payent des voyages en amoureux comme ils disent, ou encore ils sont absents pour aller passer du temps avec leur amant respectif je suppose, c'est leur vie. Celle qui a toujours été là en dehors de Gleb c'est Tatiana, c'est ma nourrice, elle me connait vraiment elle est tous. Pour vous dire. Quand j'étais petite une fois j'ai eu le malheur de l'appeler Maman devant ma mère, elle s'est mise dans une colère noire et elle n'a pas compris. Vous savez, mes parents ne sont jamais chez nous, ils sont toujours ailleurs. Lorsque mes grands parents sont décédés tous les deux, j'avais 6 ans et mes parents ont décidé de quitter la Russie. J'ai du tous quitter pour les suivre, Tatiana est venue avec nous, elle avait la belle vie, le salaire, elle était nourrit logée et Gleb et moi étions sa seule famille, elle était comme notre maman. On est arrivés en France on s'est installé ici à Paris dans les beaux quartiers dans une villa de luxe. Je pensais que ce serait différent, j'avais 6 ans et je pensais que pour une fois mes parents allaient être plus présents. Vous imaginez bien que ce ne fut pas le cas et j'ai mis du temps a accepter, j'ai voulue retourner en Russie parce qu'ici tout était trop bizarre. Mais je me suis accrochée, j'ai appris le français et je suis allée à l'école. A mon premier jour tous le monde me dévisageais, j'étais la seule petite a porté une robe de marque et des ballerines sans collant alors qu'on était en hivers. Mais j'avais chaud, en Russie il faisait bien plus froid que ça. Mon accent faisait rire les autres, au départ j'étais un peu la paria de l'école et je l'ai mal vécu, mais mon grand frère Gleb qui faisait son CM2, lui qui s'était très bien intégré m'a montré comment faire. De nature timide je suis allée vers les autres et j'ai eu moi aussi ma bande de copine et ma meilleure amie. Je souriais toujours, j'aidais la maîtresse parce que je savais que ça me faisait gagner des points. Avec Gleb on avait inventé un jeux, enfin c'était un jeux qui se faisait dans mon école en Russie .

Psychologue → Et ce jeux consistait à faire quoi ?

Roksana → Et bien, ça peut paraître très lèche botte mais on peut appeler ça une compétition qui met en jeux ta gentillesse et ta générosité. Il y avait un système de point pour chaque bonne action faite, parce qu'on est riches, on ne connait pas la misère la pauvreté et la galère alors on nous a inculqué dès très jeune l'aide aux autres. Par exemple, je dis quelque chose comme ça, aider une vieille Dame a porter ses sacs rapportait 20 points. Aider la maîtresse en rapportait 15. Donner des jouets dont on avait plus besoin rapportait selon le jouet entre 25 et 50 points. Jouer avec des enfants plus pauvres, parce qu'au départ c'était considéré comme un crime pour nous les riches, comme le disaient mes grands parents, on ne mélange pas le torchons et les serviettes, les couverts avec le service en argent vous voyez ? Donc jouer avec des enfants plus pauvres rapportait 25 points. Il n'y avait pas de triche possible, les comptes étaient faits et comme tous le monde connaissait tous le monde les mensonges se savaient très vite. Donc voilà à la fin d'une année on additionne tous nos points récoltés et par âge on remet au premier une coupe, un diplôme et un lot. Vous devez vous dire que du coup on aide par intérêt, pas tellement enfaîte, on s'est tous vite prit au jeux et ça devient un plaisir et a un certaine âge, on ne comptabilise même plus nos points et tous le monde est gagnant. Il n'y avait plus ce jeux à Paris mais moi je comptabilise mes points et envoie le final à une amie. C'était une sorte de compétition mais pour aider les autres.

Psychologue → D'accord, vous vouliez dire autre chose sur votre enfance ?

Roksana → Hum .. et bien .. petite j'ai fais du poney, mes parents m'en ont acheté un en France pour me faire plaisir mais je n'en voulais plus au bout d'un mois alors ils l'ont revendu. J'ai eu une enfance heureuse même si mes parents n'étaient jamais là. J'avais Gleb, Tatiana, je ne demandais rien de plus pour être heureuse. Je claquais des doigts et j'avais ce que je voulais. J'ai eu une enfance heureuse et gâté je n'ai pas à m'en plaindre.

Je souriais à la psychologue en même temps de dire mes paroles. J'étais décontractée et mon passée était un doux souvenir .

Psychologue → D'accord. Vous pouvez me raconter un souvenir avec chaque membre de votre famille, je veux dire un avec votre maman, un avec votre papa, un avec votre frère Gleb, et peut être un aussi avec Tatiana si vous voulez.

Roksana → Hum et bien .. Un souvenir avec mon père . Quand j'ai eu 10 ans, mon père a décidé qu'il fallait le fêter, on est tous rentrés en Russie pour fêter ça avec tous nos amis. Mon père a fait un discours devant tous le monde pour moi, pour montrer a quel point il était fier de moi ça m'a vraiment touché parce qu'il m'avait jamais dis ça. Je veux dire mon père il est plus du genre a te dire ce qui n'est pas bien plutôt que ce qui est bien et puis il n'est jamais chez nous alors bon j'ai toujours eu l'impression que mon père ne faisait pas attention à moi. Pendant la soirée, j'ai dû danser avec lui un moment, j'étais vraiment heureuse qu'il ait fait ça pour moi. C'est le plus beau souvenir que j'ai avec mon père. Avec ma mère .. il n'y a pas non plus beaucoup de souvenirs, peut être la fois quand j'avais 12 ans où elle m'a emmené avec elle faire une cure Thalasso. Pour une fois on était que toutes les deux on a put parler. Avec Gleb je ne saurait vous dire quel souvenir. Peut être celui où on est aller en journée sportive, il m'a emmené à l’accrobranche j'avais 14 ans. On a passé la journée ensemble avec ses copains en plus. J'étais le centre d'attention on a fait des parcours ensemble, il m'a même débloquée quand je me suis retrouvée pendue a une liane sans pouvoir attraper le filet a hurler à la mort, il s'est foutu de moi mais il m'a sorti de là. On a passé absolument toute la journée ensemble et c'était vraiment sympa. Avec Tatiana, je me rappelle d'un moment émouvant, j'avais 6 ans, et je l'ai appelée Maman pour la première fois, parce que pour moi c'était elle qui m'élevais. Elle s'est mise a pleurer elle était touchée. Vous savez Tatiana, elle me fait toujours des cadeaux, à Noël à mon anniversaire, elle fait même ceux au nom de mes parents. Ma mère a essayé de m'en faire un une fois, c'était un affreux pull orange criard que je n'ai jamais mis. Tatiana pense que je ne sais pas que c'est elle qui les faits mais voilà.

Psychologue → Quels ont été vos rapports avec vos parents et votre frère ?

Roksana → Avec mes parents, c'est compliqué. Ils ne sont jamais là, ils ne me connaissent pas et ne peuvent rien dire de moi, ma couleur préférée mon livre préféré ou que je me mords l'intérieur des lèvres quand je suis frustrée en colère ou que j'ai envie de pleurer. On se voit si peu même pas pour mon anniversaire ou les fêtes qu'on est censés passer avec sa famille comme Noël ou Pacques ils sont pas là. Ils m'appellent parce que Tatiana les appellent pour le leur rappeler. On passe une heure par semaine au téléphone ou même moins, il y a sans cesse des blancs. Je sais que mes parents m'aiment mais parfois j'ai l'impression de pas exister. A chaque dispute où à chaque fois qu'ils se rappellent que j'existe j'ai le droit a un énorme cadeau ou ce que je veux. Je suppose que c'est pour se déculpabilisé d'être tant absent. Je sais que j'ai pas à me plaindre, j'ai de l'argent je suis pas sans rien mes parents gagnent bien leur vie si bien que je serais même pas obligée de travaillé si je le voulais. Mais j'envie ses familles ils ont peut être pas tous l'or du monde, mais tous les soirs ils voient leur parents. Les gens me demandent parfois si mes parents me manquent. Mais finalement j'en sais rien. Mes parents n'ont jamais été là, c'est Tatiana qui nous a élevés Gleb et moi, qui nous a appris les bonnes manières et comment se tenir dignement. Mes parents sont comme des inconnus pour moi c'est comme si ils m'avaient abandonnés. Je les aimes mais j'ai cette impression qu'ils m'achètent, c'est dérangeant si on peut dire. J'aime l'argent mais parfois j'aimerais avoir mes parents dans les moments difficiles. Et ça les textos, les appels ne changeront rien parce qu'ils sont pas vraiment là. Mais ils préfèrent leur vie avec leur boulot et leurs voyages ça peut se comprendre mais Gleb et moi on est quand même leurs enfants parfois que ce soit moi ou lui on a l'impression qu'ils l'ont oublié. Mes rapports avec Gleb, il est toujours là il est toujours à m'épauler parce qu'il sait que parfois j'ai besoin d'aide, que je peux pas toujours m'en sortir seule. Il pense toujours à mon cadeau d'anniversaire il sait toujours ce qui me fait plaisir et ce que je n'aime pas. Il n'y a rien à dire Gleb il est parfait il est juste magnifique c'est on grand frère et pourtant c'est celui qui m'a le plus apporté, même Tatiana n'en a pas fait tant. Il a été là quand je me suis posée des questions par rapport à mon copain et autre .

Psychologue → Vous voulez m'en parler de votre copain ? Vous êtes toujours avec ?

Roksana → Oui, il s'appel Nicolas Turner. On est ensemble depuis plus de 9 mois maintenant, on est sortis ensemble cette année, en Mars, le 20 Mars. J'en suis vraiment amoureuse même si parfois j'ai l'impression que c'est pas forcément réciproque. Il vient régulièrement à la maison, parce que maintenant qu'on est grand Tatiana qui s'est mariée et qui a un enfant ne vit plus chez nous, elle vit à 5 minutes à pied de chez nous, son copain est assez riche. Mais elle passe souvent, elle nous fait à manger et vient nous voir Gleb et moi. Donc, Nicolas vient souvent à la maison, on passe beaucoup de temps ensemble et j'ai 16 ans, c'est peut être cloche à dire mais je me vois finir ma vie avec lui. C'est pas mon premier copain mais il est le premier a qui je tiens vraiment. Il est tous, ma première fois entre autre. J'ai été la sienne et on s'entend très bien même si on a des caractères pareils et que ça peut être conflictuel entre nous, ça roule bien.

Psychologue → Et vos amis alors ?

Roksana → Je suis un peu timide mais pas asociale, j'ai pas mal d'amis, une meilleure amie Lynn, on est amies depuis que je suis arrivée pratiquement. On est pareilles et ça se passe vraiment bien . Il y aussi Lara que je connais depuis assez longtemps, on est amies elle et moi et on se comprend. Bref, vous voyez, il n'y a aucun problèmes dans ma vie, je ne sais pas pourquoi mes parents m'ont emmenés là . Ils sont jamais à la maison mais je m'en sors très bien sans eux. J'ai mes amis, Nicolas et Gleb ..

Je regardais la psychologue et lui souris attendant qu'elle me dise que je peux y aller. Ce ne fus pas vraiment le cas.

Psychologue → Roksana, vous vous rendez compte qu'il y a un problème ?

Roksana → Quel problème ? Je n'en vois pas moi ma vie est extraordinaire. Sauf de mes parents et de vous je n'ai à me plaindre de personne.

Psychologue → Roksana, votre maman au téléphone m'a expliqué que vous avez très récemment dus faire face à la perte de votre grand frère et vous parlez de lui au présent comme si il était encore là.

Je me suis crispée, relevé de mon fauteuil alors qu'une boule dans ma gorge se formais j'ai soufflée un coup pourquoi ? C'était comme un poignard qu'on vous enfonçait dans le coeur.

Roksana → Mais c'est le cas. Il va revenir . Parce que .. il peut pas m'avoir laissée comme ça seule je sais qu'il va revenir quoi que vous disiez moi j'en suis sûre.

Psychologue → Vous savez c'est normal le déni de la réalité. Mais vous êtes une jeune femme intelligente , vous savez ce que c'est que le décès. C'est quand le coeur ne bat plus, que c'est terminé et qu'il n'y a plus rien a faire et ...

Là je me suis pris un mur .. j'ai réalisé par ses paroles que plus rien ne serait pareil, je revois les images de tous ça, il est parti elle a raison, j'ai éclaté en sanglots retrouvant cette envie de mourir avec lui.

Roksana → Mais ça fait tellement mal .. De se dire qu'il est parti et que plus jamais je le reverrais, plus jamais je pourrais lui dire au revoir ou même que je l'aime. Ça paraît tellement surréaliste que j'arrive pas a imaginer .. Il est parti .. Mon grand frère est parti ... la semaine dernière. L'enterrement était beau et pleins de monde certaines personne que je ne connaissais même pas et .. les gens étaient là a pleurer où a me donner leurs condoléances parce que mes parents n'étaient même pas là j'affrontais ça seule avec Tatiana Nicolas et Lara qui étaient présents. Les gens pleuraient il y a même une femme qui a fait un malaise et moi j'ai rien dis, j'ai pas pleuré parce que c'était tellement surréaliste . Il peut pas être mort c'est pas possible vous comprenez ?

Psychologue → Roksana ... qu'est ce qu'il s'est passé ce soir là ?

Roksana → On était en soirée, une soirée lui et moi avec ses copains parce que j'étais proche d'eux, ils avaient tous 3 à 5 ans de plus que moi mais j'étais aussi amie avec eux. Gleb avait bu et moi j'ai refusé qu'il me ramène. Il avait beau dire qu'il gérait il était pas en état de conduire. On était plusieurs a rentrer en même temps et j'ai décidé d'aller avec un ami de Gleb parce qu'il avait pas bu lui. je suis rentrée avant parce que je devait voir Nico, le pote de Gleb m'a ramené enfin en route j'ai eu Nicolas qui pouvait plus venir à cause d'une bagarre avec son frère il était puni. L'ami de Gleb a fait demi tour et j'y suis retourné. Comme ça je pouvais surveiller Gleb et être sûre qu'il ne conduise pas. J'ai laissé Gleb et ses amis pour aller au téléphone avec Nicolas, on s'est même engueulés parce que l'un des ami de Gleb m'a appelé "Chérie" pendant que j'étais au téléphone j'ai raccroché après lui avoir dis que ça serait pas arrivé si il était venu chez moi comme c'était prévu à la base et on s'est engueulé engueulé et engueulé jusqu'à ce que je lui raccroche au nez énervée. Il a essayé de me rappeler dans la soirée mais je n'ai pas répondu. J'ai eu Tatiana au téléphone elle aussi m'a pris la tête parce que demain j'avais cours et que je devais déjà être rentrée normalement. Je lui ai dis que je gérais et que dans 15 minutes je serais chez moi. Tatiana ne vivait plus avec nous alors elle pouvait pas vérifier. Il était 4 heures, j'ai demandé plusieurs fois à Gleb de rentrer avec ses potes parce que j'étais fatiguée, je me suis endormie sur un canapé et j'ai pas surveillé ce qu'il se passait. J'avais moi même un peu bu et voilà. Quand on a finit par rentrer, j'ai insisté pour qu'Andy conduise, c'était un ami de Gleb et un ex à moi, je suis sortie avec lui il y a longtemps j'avais 14 ans et lui 18 on est pas resté longtemps ensemble mais je savais qu'il ne buvait pas trop. Andy a soufflé dans un ballon quand on s'est fait contrôler par la police, il a été testé négatif et on a repris notre route. J'étais derrière Gleb qui était devant sur le siège passager, à coté de moi il avait deux autres de ses potes. Et ça c'est passé si vite. Un conducteur de camion avait lui bien trop bu pour conduire, il était de notre coté à contre sens et il nous a foncé dedans. J'ai hurlé de frayeur. J'ai été la première à me réveiller. Derrière notre voiture en suivait une autre avec d'autres amis de Gleb, ils ont vu que j'ouvrais un oeil alors que je pissais le sang je m'étais cognée la tête et j'étais coincée. Ils m'ont parlé en attendant, ma première parole a été "Comment va Gleb ? Comment il va s'il te plais ?" les garçons n'ont pas voulu me répondre. La voiture était pliée sous le camion. Je me rappelle ensuite m'être réveillée pendant que j'étais emmenée à l'hôpital par les pompiers alors que j'appelais Gleb. Là bas le verdict est tombé, je n'avais rien a part un traumatisme crânien, des équimauses et des bleus partout sur le corps. J'ai eu la peur de ma vie. Je me suis réveillée après avoir dormis presque deux jours entiers, j'ai tourné la tête et j'ai vu Gleb auprès de moi brancher de partout il avait une machine pour respirer . J'ai soufflé, regardé dans le vide avant de reprendre après m'être essuyer un oeil. J'ai essayé de me relevée mais j'avais quand même une côte fêlée en plus et ça fait un mal de chien. Tatiana est arrivée et m'a serré dans ses bras en remerciant Dieu je crois. Je lui ai demandé comment allait Gleb et les autres. Andy était décédé dans l'accident les pompiers n'ont rien put faire. Gleb était dans le coma et les deux autres un avait une jambe de casser, l'autre s'était cassé deux côtes mais sinon ils allaient bien. Tatiana m'a aidé a me relever et je suis partie voir Thomas et Teddy les deux autres potes de Gleb, j'y suis allée et je me suis effondrée, ils ont eu beau me dire que Gleb était fort j'avais peur pour lui. Mes parents n'étaient pas là. Oui, comme le pronostique vital de Gleb n'était pas en danger ils étaient restés a travailler. J'ai appelé Nicolas et Lara, ils sont venus me voir et je me suis expliquée avec Nico, il a eu tellement peur pour moi que cette histoire était oubliée. J'étais tellement soulagée de les voir. Je suis allée à l'enterrement d'Andy et j'ai passer tous mes jours auprès de Gleb, je lui lisais des livres à l'hôpital, je pleurais et je lui parlais. J'avais même pas faim, je me forçais parce qu'à chaque fois il y avait Tatiana, le mari de Tatiana ou encore Lara ou Nico ou les amis de Gleb. J'étais entourée et j'étais persuadée qu'il allait s'en sortir. Une semaine après l'accident je voulais toujours pas monter en voiture j'avais tellement peur. Et mes parents n'étaient toujours pas là avec moi. 10 jours après l'accident je venais de finir de lire une histoire à Gleb, Alice au pays des merveilles parce que c'était le livre qu'il me lisait quand il a appri a lire. Il disait que j'étais la Alice du livre même si je n'étais pas blonde. J'ai finis le livre, je l'ai refermé et quelques instants après un bruit aiguë s'est fait entendre je n'ai pas compris, et des médecins sont arrivés. Ils m'ont fait sortir de la chambre de force alors que j'hurlais le nom de mon frère. J'ai de suite appelée Tatiana. Elle et son mari sont venus une heure après et c'était finis. J'étais sur une chaise auprès de son lit et je ne bougeais plus. Je le tenais avant de m'installer près de lui, on m'a enlevé de force pour le descendre à la morgue. J'ai pleuré et il y a eu le lendemain l'enterrement. Mon père et ma mère n'étaient pas là encore une fois. Ils sont arrivés après pendant que moi j'ai passée 3 jours seule et .. il était parti .. j'ai l'impression de vivre un cauchemar. Vous vous rendez compte ? Il m'a abandonné, il m'a laissée seule il a arrêté de se battre ! Il a oublié que j'existais et que moi j'ai besoin de lui pour que ma vie sois plus belle.

J'ai finis par vraiment éclater en sanglots, je me suis enlevée du fauteuil je me suis assise par terre et je me suis recroquevillée sur moi même en répétant qu'il était mort parti et je le reverrais pas. La psychologue est venue auprès de moi et a repris la parole.

Psychologue → Ton grand frère ne t'as pas abandonné Roksana, il pouvait plus vivre. Si il s'était réveillé il n'aurait jamais put remarcher . Il faut que tu accepte que s'il avait été encore là aujourd'hui il aurait certainement été malheureux.

Roksana → Mais j'ai besoin de lui plus que de n'importe qui d'autre. Je me retrouve seule sans lui..

Psychologue → Ça va pas être facile sans lui, il va falloir te battre et te donner des objectifs tous les jours mais tu peux affronter ça. Dans un film il y a une réplique j'aime beaucoup car elle est vrai . Et je pense qu'elle peut t'aider. "Lorsque l’on meurt ou que l’on souffre d’une horrible perte nous traversons tous cinq étapes de la peine. On passe par le déni car la perte n’est pas envisageable, on ne peut imaginer que c’est réel. On s’énerve contre tout le monde, contre les survivants, contre nous-même. Puis on trouve un arrangement, on supplie, on implore, on offre tout ce qu’on a, on offre nos propres âmes en échange d’un jour de plus. Quand les négociations échouent la colère est difficile à contenir, on tombe dans la dépression, le désespoir, jusqu’à ce qu’on accepte finalement que l’on a tout tenté. On abandonne. On abandonne et on accepte. Le chagrin peut être une chose que l’on a en commun mais il est différent pour tout le monde. Il n’y a pas que la mort dont on fait le deuil, de la vie, d’une perte, d’un changement. Et on se demande pourquoi ça bloque autant parfois, pourquoi ça fait tant de mal mais la chose dont on doit se souvenir c’est que ça peut changer. C’est comme ça qu’on reste en vie, quand ça fait si mal, qu’on ne peut plus respirer, c’est comme ça qu’on survit. En se rappelant, qu’un jour, qu’en quelque sorte, vous ne le ressentirez plus de la même manière, ça ne fera plus aussi mal. Le chagrin vient à chacun en son temps, de sa propre manière. Alors le mieux que l’on puisse faire, le mieux que chacun puisse faire est de recourir à l’honnêteté. Le truc vraiment merdique, la pire partie du chagrin est que vous ne pouvez le contrôler. Le mieux que l’on puisse faire est d’essayer de laisser nos sentiments quand ils viennent. Et les laisser partir quand on peut. La pire chose c’est qu’à la minute où vous pensez l’avoir surmonté, ça recommence. Et toujours, à chaque fois, vous ne pouvez plus respirer. Le chagrin comporte cinq étapes. Elles nous semblent à tous différentes, mais il y en a toujours cinq : le déni, la colère, les négociations, la dépression, l’acceptation.". Est ce que tu vois où je veux en venir ? Tu vas finir par accepter, il te faut du temps..

Roksana → C'est tellement dur sans lui ! Je vous assure, je donnerais n'importe quoi pour qu'il revienne, je suis encore entrain de négocier pour qu'il soit là, pour qu'un jour de plus il soit là et que je puisse lui dire au revoir, pour qu'il puisse me dire qu'il est fier de moi et que même sans lui j'y arriverais parce que je suis Roksana Alice Udinov. J'aimerais qu'il revienne parce que tous les jours je dois affronter la solitude, je dois sourire devant mes amis parce qu'ils peuvent pas comprendre, la plupart son enfants uniques ou ne s'entendent pas avec leur frères et soeurs. C'était pas mon cas ! Gleb il était tous et j'aurais préféré mourir à sa place parce que lui il aurait su quoi faire et que moi je me retrouve seule comme une conne sans savoir. C'était mon seul point de repère . Alors tous les matins, je me lève et j'espère, j'espère qu'il sera là à me dire "Bonjour Alice" ou une autre connerie. J'espère quand je rentre chez moi, je fais que ça espérer, quand je sors des cours j'espère qu'il sera là a venir me chercher. Et quand je pleure ou hurle, j'ai envie qu'il arrive ! Je peux pas vivre sans lui j'ai perdue tous ce que j'avais parce que j'ai personne a part lui. Je me sens seule, mais je me sens aussi vide et j'ai peur, je meurs de trouille de devoir avancer seule parce que je sais pas par où commencer, mes parents ne sont jamais là et lui il est plus là pour m'aider. J'ai 16 ans et je dois me débrouiller parce que je suis émancipée et que j'ai une rentrée d'argent dès que je le souhaite. Et je dois sourire parce que tous le monde crèverais pour être à ma place apparemment. Mais je la laisse ma place, ma souffrance, mon chagrin et ma solitude à qui la veux ma place de merde! Avant j'aurais tous fait, il était là et j'étais forte. Aujourd'hui je suis seule et perdue, vous savez ce que ça fait vous d'avoir 16 ans et de rentrée en sachant qu'on va te livrer ta bouffe parce que ta mère n'est pas là et que ton frère n'a pas envie de cuisiner ? Rentrée chez sois et vivre seule tous les jours en essayant de pas broyer du noir parce que dans sa tête l'accident on le voit sans cesse. J'aurais du le faire rentrer avant ! J'ai vécu tous les abandons je crois, il me reste quoi ? Mes potes ? Mon copain ? Ça me suffi pas à moi, moi je veux mon grand frère, je veux qu'il revienne chaque jour et c'est horrible d'attendre. Ça donne envie de se coller une balle et parfois je me demande pourquoi je le fais pas ? J'ai l'impression que j'aurais mal, sans cesse toute ma vie parce qu'il me manque. Et c’est atroce, il me manque tellement. C’est pas par vagues, c’est constant. Tout le temps, sans répits. Et j'ai l'impression que ça s'arrêtera pas, j'ai l'impression que j'aurais toujours ce vide. Et si je suis moi, si je me laissais vraiment allée, je foncerais dans un mur parce que je pourrais même plus avancer, sans lui j'ai plus envie de me battre parce que j'ai plus rien a prouver a personne. Il était la seule chose de bien dans ma vie, et il l'est encore. Et ça fait mal, s'il y avait un médicament pour soigner ce genre de douleur je le prendrais sans hésiter, parce que moi, je suis pas assez forte pour ça je sais pas faire semblant et je crois que oui, je réussirais pas a affronter le regard des autres, les critiques comme ça.

Psychologue → Roksana, Gleb n'aurait pas voulu que tu coules pour lui, il voudrait surement que tu te batte et que tu lui prouve que tu es grande et que tu te laissera pas faire. Il faut que tu te batte, c'est ton combat, les médicaments t'aideront pas, ils te donneront l'impression d'aller bien alors que c'est faux. La séance va toucher à sa fin. Sèche tes larmes tes parents n'aimeraient pas te voir pleurer non ? Et on en reparlera la semaine prochaine à la prochaine séance d'accord ?

J'ai hoché la tête et on a repris rendez vous. Elle a fait un bilan avec mes parents mais ils n'ont pas compris. Ils sont quand même partis vendredi. Je n'arrivais pas a me relever maintenant que je me rendais compte qu'il était parti, je l'appelais pour qu'il revienne mais il était parti. Gleb était parti et tout n'était qu'un souvenir. Mais je savais que les traces étaient là. J'étais incapable de monter dans une voiture. J'ai commencer un traitement pour aller mieux, les anti-dé-presseurs, ils fonctionnaient et je ne me voyais plus vivre sans je dirais même si personne n'était au courant.




LUNDI 19 SEPTEMBRE 2011

J'ai pris le volant ce matin, même si je suis toujours anxieuse en voiture après l'accident.  J'ai laissé tomber mes mèches rouges, je me maquille d'une autre façon sans en faire des tonnes et je suis bien plus féminine, aujourd'hui par exemple, j'ai détaché mes cheveux et je suis en jupe avec un haut uni et une veste par dessus, les mèches et autre superflus c'était finis. Je porte de la marque et je suis en retard pour mon rendez-vous. Et oui, cela fait 2 ans mais je vois toujours ma psy, enfin là ça fait plus d'un ans et demi que je n'y suis pas retournée. Seulement il faut que j'y aille. Depuis ma vie a bien changé et je me suis rendue compte que j'avais besoin d'en parler. J'ai attendue mon tour dans le cabinet patiemment.

Psychologue → Bonjour Roksana, je suis contente que tu m'aies rappelé même si c'est longtemps après. Tu as bien changé dis moi ! Alors comment vas tu ?

Roksana → Et bien écoutez je vais bien.

J'ai souris pour mieux la persuader.

Psychologue → Tu en es sûre ? Raconte moi tous.

Roksana → Et bien. J'ai 18 ans depuis cette année. J'ai réussi a passer mon permis et j'arrive a conduire tant que c'est pas la nuit et que je ne croise pas de poids lourds. Mais je vais bien. Beaucoup de choses ont changé mais ça me plais.

Psychologue → Tu veux m'en parler ? Qu'est ce qu'il y a de nouveau dans ta vie ?

Roksana → Et bien ... Je suis à l'université et je suis entrée il y a 1 ans et demi dans un cercle, les Gamma. Depuis je ne parle plus à Lynn, je me suis rendue compte qu'on était trop différentes on a pas les même délires, je sais pas, elle m'en veut de vouloir être quelqu'un et elle m'a remplacé par ses amis de drogués, enfin bon, je pensais qu'on serait toujours amies elle et moi mais ce n'est pas le cas malheureusement. Mais je me suis rapprochée d'une autre amie que j'ai depuis longtemps, Lara, c'est elle ma meilleure amie à présent. Et je suis depuis quelques mois celle qui est leur leader si on peut dire. J'en suis très fière je dirais. Je n'ai pas forcément employé des moyens très catholiques pour parvenir à mes fins mais j'y suis et j'y resterais. J'ai pris mes distances avec les gens mais je parle toujours avec les amis de Gleb je les vois toujours et je sors toujours avec eux en soirées. Je ne suis plus avec Nicolas depuis une semaine. Il a couché avec l'une des filles du cercle Gamma, j'arrive pas a passer au dessus de sa trahison je suis tellement rancunière que j'ai décidé de lui faire payer. Mes relations avec mes parents ne se sont toujours pas arrangées, je suis toujours autant invisible pour eux et rien n'a changé. J'ai perdu confiance. Les amis ça n'existe plus pour moi. Les gens cherchent juste à ma faire tomber. Je peux plus avoir confiance en eux vous voyez ?

Psychologue → Pourquoi tu ne peux plus leur faire confiance ? Qu'est ce qu'il t'aies arrivé ?

Roksana → Lynn, Nicolas, personne ne peut comprendre ce que je vis pourquoi je suis comme ci ou comme ça. Il m'ont tous trahi vous comprenez ? Nicolas a couché avec l'une de mes amies. Il aura beau s'excuser je peux pas a passer au dessus. Et j'ai mal. Je suis restée 3 ans avec ce connard et il finis par me tromper !

Psychologue → Tu pense qu'il avait quelque chose à te reprocher ?

Roksana → Mon absence surement. Depuis que je suis entrée chez les Gamma j'ai beaucoup moins de temps pour lui, mais c'est comme ça, il fait des sacrifices pour son sport, moi je fais des sacrifices pour mon image. J'ai plus envie d'être la dernière. J'ai plus envie d'être invisible. Mon frère est mort. Ça fait 2 ans qu'il est mort et je me sens toujours aussi seule au fond parce que lui aurait compris. J'ai compris les règles du jeux pour être populaire et c'est pas si terrible . Pourquoi on me reproche de faire quelque chose de mal, de me détourner de mon chemin alors que j'essaie juste d'entreprendre quelque chose par moi même ?

Psychologue → Tu sais Roksana, le décès de ton frère t'as fais grandir, il t'a fait réfléchir sur ta vie et tu as pris des décisions clef que d'autres ne sont pas forcément aptes a comprendre. C'est normal que tu veuilles vivre ta vie dès maintenant, tu as failli mourir toi aussi. Mais vivre ta vie ne veux pas dire laisser les autres, tu dois réussir a concilier les deux. Il faut que tu fasses un tri qui mérite ou non ton amitié.

Roksana → Je peux plus être gentille comme avant. J'ai des responsabilités maintenant et je peux pas être calme posé et invisible. J'ai toujours rêvé de faire partie de l'élite et j'ai fais mes sacrifices, je suis continuellement là à jouer un rôle, celui de celle qui se laisse pas faire, celle qui écrase les autres parce que c'est ça que les gens attendent de moi. Celle avant moi a fait les pires crasses du monde à n'importe qui, et moi je dois la surpasser. Il faut bien qu'il y ait un méchant, une reine des glaces dans l'histoire. Les gens attendent que ça depuis que j'ai pris la place, et c'est ce qu'on m'a appris quand je suis devenue une Gamma. Ce qu'on est au fond c'est pas important, c'est ce qu'on fait qui compte vous voyez ? J'ai plus besoin de pleurer la mort de Gleb parce que j'ai trouvé quelque chose qui prend tous mon temps, et si on me critique ça peut me faire mal mais et alors ? C'est pas moi finalement tous ça, c'est un rôle que je dois tenir parce qu'il faut que quelqu'un le tienne. Je suis fière de ce que je suis devenue, de moi, de ce que j'ai accompli seule, pourquoi les gens ne sont pas content pour moi ? J'existais qu'avec le Tennis et la Danse, maintenant on me regarde parce que je suis considérée comme la meilleure. Je le suis en plus, je veux dire, je suis intelligente, sportive, drôle, et maintenant je suis celle qu'on regarde. Ce que je comprend pas c'est pourquoi Nico a décidé de me tourner le dos, il a préféré une fille ordinaire à moi ! Qui voudrait de la servante si il peut avoir la reine ? Et Lynn, je la croyais mon amie, mais non, elle a décidé d'entrer chez les Oméga et il y a que ses soirées qui comptent maintenant . Les gens sont tellement illogiques. Avant j'allais mal, j'étais a longueur de journée a me forcer à vivre . Aujourd'hui la douleur est moins forte, j'y pense moins. Je vis avec et cette opportunité c'est une résurrection pour moi. Je suis passée de fille impopulaire en maternelle la paria parce que je maîtrisais pas le français à ça. Je veux dire oui je suis pas toujours en paix avec ma conscience mais j'aime voir que je suis importante pour quelqu'un, être importante pour Gleb me suffisait, mais maintenant qu'il est plus là...

On a continuer a discuter pendant l'heure j'ai raconté mes mésaventures, ce que je faisait désormais.




MERCREDI 28 DÉCEMBRE 2011

Je n'étais pas loin du cabinet j'y suis donc allée à pied. Je souriais et croisais des gens que je connaissais. Hier j'étais en soirée et qui y avait-il ? Nico, avec une autre gourde qu'il s'est encore faite. J'ai rien dis, je suis partie me saouler dans mon coin et j'ai rien dis avant que Lara et Matthew me ramènent chez moi. J'avais un mal de tête inimaginable, j'ai eu Lara au téléphone ce matin elle s'inquiète vraiment pour moi et moi je lui ai dis que j'allais bien. J'ai pris un cachet, je suis allée faire du shopping et je me retrouve une nouvelle fois ici, dans le bureau d'un psy.

Psychologue → Bonjour Roksana, alors comment s'est passée ta semaine ?

Roksana → Bien, j'avais pas mal de boulot, hier soir j'avais une soirée, j'ai terminé .. non enfaîte j'ai pas terminé, Lara a été obligée de me ramener chez moi je pouvais même plus marcher. Ce matin je me suis réveillée et j'ai eu mal parce que je me suis rappelée que si Gleb était encore là il m'aurait ramené et passé un savon. Et j'me suis pas senti bien, hier soir il y avait encore Nico avec une autre salope qu'il s'est tapé je suis sûre .. Et moi j'étais là et lui il s'en foutais. En deux mois c'était finis il m'avais totalement oubliée . Quand je le vois là j'ai l'impression d'avoir perdue 3 ans de ma vie avec un connard. Et ça me donne envie de vomir de dégoût.

Psychologue → Et tu as d'autres copains aujourd'hui ?

Roksana → Non, je couche avec des garçons, je sors en soirées avec des gens de mon âge mais j'ai pas de nouveau copain. Vous voyez il faudrait vraiment que je trouve quelqu'un en qui je peux avoir une confiance plus qu'aveugle et c'est pas le cas. Et puis même si je ne suis plus avec Nico je crois que je l'aime encore. Je peux pas lui pardonner mais j'aimerais qu'il m'explique ce que j'ai fais de mal. Quand je le vois avec une autre je commence a douter de moi et c'est horrible même si je le laisse pas paraître il y a des jours où j'aimerais qu'il soit là.

Psychologue → Et avec ton entourage ça se passe comment ?

Roksana → Tatiana est toujours là, elle s'inquiète mais voilà, elle a passé Noël en famille et je suis allée avec elle parce qu'elle a insisté. J'ai eu un coup de fil de mes parents et c'est compliqué, ils m'ont parlé Russe et j'ai eu du mal à comprendre. Parce qu'on parle que Russe entre nous, mais ça faisait tellement longtemps que j'ai eu du mal, je parlais Russe avec Gleb et au jour d'aujourd'hui quand je veux avoir une conversation privée avec Tatiana quand il y a son mari ou sa fille, je lui dis en Russe, mais je sens que je commence a perdre alors j'ai décidé de prendre option Russe à l'université pour pouvoir me remettre a niveau. Cette langue est importante pour moi. Mes parents, il y a rien a dire, ils sont toujours absents et voilà, ils ont toujours pas compris que maintenant que Gleb est parti j'ai besoin d'eux mais ça j'ai pas l'impression qu'ils l'impriment dans leur cerveau. Si j'ai des enfants, je suivrais surtout pas leur exemple de merde ça c'est bien sûre. J'aime pas être seule chez moi alors je sors. Je suis toujours occupée avec mon nouveau rôle, hier j'ai encore ridiculisé une fille qui avait le même sac que moi, elle ne recommencera pas celle là.

Psychologue → Et avec ta meilleure amie, ça s'arrange un peu ?

Roksana → Bah, on se voit au cercle et en soirée mais on parle plus trop, je peux plus tous lui dire comme avant. Et voilà, Lara restera toujours ma Lara mais je ne sais pas, je sens qu'il y a des choses que je ne peux pas lui dire. J'ai peur qu'elle me tourne le dos a son tour et je ne veux pas qu'elle ait des atouts pour me détruire à son tour.

Psychologue → Mais si c'est ta meilleure amie, elle devrait pas te vouloir de mal si ?

Roksana → Lara est comme moi, elle a changé, je l'ai changé pour qu'elle puisse entrée chez les Gamma, et croyez moi, elle serait très bien capable de se laisser monter la tête par les autres filles. Je sais qu'il y a certaines choses que je ne peux pas lui dire. Tous le monde veut ma tête parce que je suis la méchante, moi je suis fière de moi même si c'est pas forcément la bonne décision.

Psychologue → Et l'université alors ? Ça se passe comment les cours ?

Roksana → Ça se passe super bien, j'ai de grosses facilitées vous savez donc j'y arrive sans trop de mal. Il m'arrive de sécher les cours mais il y a toujours une bonne raison, une urgence shopping ou autre. J'ai pas vraiment de mal, il me suffi d'écouter et voilà j'ai imprimé. Non vraiment les cours se passent très bien. La danse et le Tennis aussi, je prépare mon gala de danse qui est à la fin de l'année et pour le Tennis, j'ai monté donc tous vas bien. Je fais de la danse de façon plus variée aujourd'hui, je fais du classique et du plus contemporain. Et là je vais bientôt faire un stage pour les danses à deux savoir les danser et tous ça. Les cours sont quelque chose que je gère bien.

La séance a finis par se finir et je suis sortie. Voilà, vous connaissez ma vie désormais, la vie de la reine du lycée, mes motivations et mes craintes, ce qui m'ai arrivée pendant les 18 années qui ont précédées ce jour. Certains me plaindront parce que a part l'argent je n'ai rien finalement, ma soif de pouvoir a fait que j'ai dus laisser des personnes importantes à mes yeux. Mais quand on est prêt à tous pour avoir quelque chose, il faut bien le prouver, les sacrifices sont des choses naturelles de la vie. Rien n'arrêtera ma lancée et si je dois me brûler les ailes je le ferais. N'oubliez pas mon nom, Roksana Alice Udinov.

C'est quoi ton caractère à toi ?...



MERCREDI 20 DECEMBRE 2011

Psychologue → Imagine si tu était devant tous le monde et que pour une fois tu décidais d'être sincère en te présentant, en disant ton caractère et tes motivations. Faire ça te permet parfois de te retrouver.

Roksana → Je suis Roksana Alice Udinov. Ne me dites pas que vous ne me connaissez pas, ou pire que vous n'avez pas d'avis sur moi, vous êtes comme les autres a regarder en surface sur des faits. Je vais vous faire ma description selon vous et je sais qu'elle sera exacte. Alors commençons, vous me trouvez prétentieuse et superficielle en plus d'être fausse. De plus nous pourrons ajouter à la liste que derrière mon sourire toujours visible -comme si je n'allais jamais mal ou que rien ne m'atteignais- mon air vicieux, calculateur et manipulateur. Je pari que vous me trouvez aussi arrogante et bien trop fière ! Arrêtez moi si je me trompe, mais je parie que vous vous dites que détruire les autres est mon passe temps. Vous n'arrivez pas a me cerner et craignez que demain je m'en prenne à vous, mais pourquoi dont ? Pour rien juste par plaisir. Vous me trouvez superficielle et avare avec mes aires de bourges et de riche fille à papa qui n'a jamais manqué de rien parce que mes parents ont de l'argent, je suis celle que vous jalousez parce que j'ai toujours tous ce que vous vous voulez. Vous pensez que d'être mon "ami" est un calvaire. Pour vous je sourie bien de trop, je suis bien trop confiante et prend bien trop les gens de haut, et vous vous dites mais comment je peux être si sociale avec mon caractère de merde. Je vous dirais que vous avez tout à fait raison mais je vous rirais aussi au nez si vous osez me dire ça en face parce que finalement ça ne me touche pas. Ouvrez les yeux un peu au lieu de croire tous ce qu'on vous dis, d'après vous comment je suis devenue leader des Gamma ? Par ma beauté et ma popularité mais n'oublions pas mes manigances. C'est vous qui m'avez changé : Si si je vous assure. Avant mes nouvelles responsabilités, mon entrée chez les Gamma j'étais juste une fille ordinaire qui voulais entrer dans l'élite avec sa meilleure amie parce que ce serait fun. J'étais gentille, adorable et aimée sincèrement de mes proches et mon copain, j'étais souriante et amusante, je ne me prenais pas trop au sérieux parce que j'étais jeune et naïve. Je n'avais rien compris a ce que c'était que d'être au top. J'ai changé, j'ai compris les règles et j'ai changé. Finalement c'était pas si dure, il m'a juste fallu un but, un but parce que c'est comme ça que je réussi, je suis danseuse sportive et je réussi en me fixant des objectifs. J'ai donc changé même si certains n'ont pas compris pourquoi ni comment j'ai changé. Après la mort de mon grand frère j'ai revu mes objectifs et mes priorités. Une fois les choses posées j'ai fais mes propres choix sans compter sur mes parents et mes amis qui finalement n'en étaient pas vraiment. Les amis n'existent pas, il n'y a que des moments d'amitié comme le dis une citation. Je suis intelligente logique et réaliste alors j'ai très vite compris les règles a suivre pour être la première. Depuis tous ça, j'ai revu mes objectifs, je veux gagner, être la meilleure et être fière de moi parce que j'ai réussi seule pas avec l'argent de mes parents ou avec l'aide de mon grand frère, pour une fois j'ai fais les choses moi même. C'est ça qui me rend fière d'être la leader des Gamma, c'est quelque chose que j'ai accomplie seule, c'était mon projet, mon plan et mes idées même si j'ai du user de certains pions pour parvenir à mes fins. Je ne suis pas aveugle, je ne suis pas sincèrement acceptée mais je suis importante. Le Président lui se souci t'il d'être aimé ? Il a été nommé à la majorité que demander de plus ? La vie est si courte quand j'y pense que je veux en profiter en étant au top dès maintenant. Parce que vous voyez quand mon grand frère est parti j'aurais pus reculer et partir mais finalement c'est le héro qui reste, le méchant lui part. Je ne veux pas aborder le sujet de mon grand frère et son décès sauf devant mon psy, parce que c'est douloureux et que je peux pas faire semblant, il n'est plus là. Mais je préfère mentir que me morfondre. Et finalement regarder dans les films la reine de l'université, c'est la leader et quand on la regarde on se dit "mais quelle salope !". Il faut bien que quelqu'un endosse le rôle de la méchante qui terrorise les autres. Quitte à y laisser beaucoup et me perdre j'ai décidé de le faire pour une fois, de me laisser aller. Ma mère était une Gamma je me devais d'y entrer. Je ne me plains pas de cette vie même si je sais que je me suis perdue entre mon rôle de leader et moi, je ne sais plus à qui faire confiance. J'ai pris mes distances avec beaucoup de monde parce que je ne veux pas qu'on prenne ma place. J'ai toujours un coup d'avance, j'ai des dossiers sur tout le monde en tous cas et je serais même prête a faire sauter de mes pions pour garder ma place. Parce que je ne veux pas tomber dans l'oubli, vous savez, mes parents ne sont jamais chez moi, toujours en voyage d'affaire a l'étranger, à chaque fois qu'ils culpabilisent j'ai le droit a une virée shopping ou a un énorme cadeau. Oui vous l'aurez compris mes parents m'achète. Celui pour qui j'étais le centre des attentions étaient mon grand frère, il se souciait de ce que je devenais mais aujourd'hui je me retrouve seule comme une conne parce qu'il est plus là. Ça a été une période difficile a affronter, j'ai délaissé mes amis et j'ai perdu mon copain. Je ne veux plus tomber dans l'oublie et je compte me battre pour garder ma place parce que sur cette terre, si on ne se bat pas, personne ne le fera pour vous. Je ne manquerais pas d'écraser ceux qui décident de me faire face. J'ai toujours eu tous ce que je voulais, personne ne m'a jamais dis non. Je n'aime pas la solitude et j'arrive toujours a faire tourner les choses a mon avantage, prenons un exemple, je suis suivi par un psychologue, c'est devenu la nouvelle mode parce qu'il faut avoir les moyens pour prendre soin de sa santé mentale, beaucoup de monde y va désormais et moi je ne le cache pas, si j'ai un secret, je me le garde, de nos jours, rien n'est sûre a garder même par une amie comme Lara qui en sait tous de même beaucoup il y a des choses que je ne peux pas lui dire. A part un ou deux secrets bien rangés, je dis tous, même le plus honteux pour ne pas que quelqu'un cherche à me faire chanter ou autre, c'est très cher payer ce genre de choses. Arrivez vous mieux a me cerné maintenant ?



Vos relations...



MERCREDI 20 DÉCEMBRE 2011

Psychologue → Alors Roksana parle moi de tes amies, tes relations avec les autres .

Roksana → Et bien, j'ai tous d'abord mes parents, deux inconnus pour moi, ils ne sont jamais là. On ne parle que Russe entre nous. A mes yeux ce sont des inconnus parce que je ne les ai pas connus. Ils sont toujours ailleurs aujourd'hui ils m'ont emmené parce qu'ils osent s'inquiéter, j'ai juste une envie c'est de leur dire qu'il fallait le faire avant. J'aime mes parents mais je leur en veux de leur absence vous voyez ? Ils s'inquiètent et m'envoient chez un psy mais à coté ils ne sont jamais là. Après il y a Tatiana, celle qui était ma nourrice, elle a quitté la Russie avec nous pour pouvoir rester avec Gleb et moi. Elle s'inquiète sans cesse pour moi c'est comme ma maman, elle s'inquiète, elle prend des nouvelles, elle pense à mon anniversaire, Noël, elle est la seule qui pense toujours à Gleb avec moi, qui pense au jour de son anniversaire et sa date de mort, elle sait que ces deux jours là sont très difficiles pour moi et elle vient, elle s'inquiète et quand je l'appelle parce que ça va pas, elle vient. C'est la seule en qui j'ai une confiance aveugle parce que je sais qu'elle veut pas me faire de mal. Tatiana c'est .. c'est celle qui essaie de rendre ma vie plus belle . je marquais une pause et repris J'ai l'impression que j'ai qu'elle parfois parce que ça fait 18 ans et elle est toujours là, pourtant elle aurait pu partir j'veux dire je suis pas si indispensable apparemment, sauf pour elle. Ensuite il y a Lara elle m'a toujours soutenue et elle a toujours été là pour moi. Elle m'a aidé a chaque fois et on est amies depuis très très longtemps. J'ai confiance en elle, mais parfois j'ai peur qu'elle me laisse, Lara veut elle aussi du pouvoir et pour l'avoir il faut battre la meilleure, moi. J'ai parfois l'impression qu'elle veut me la faire à l'envers même si je tiens sincèrement à elle. Venons en à Lynn, c'était ma meilleure amie avant, avant tous ça, on était vraiment très proche. Mais le temps nous a séparé et j'ai l'impression de vivre une trahison de sa part. J'ai l'impression qu'elle n'accepte plus qui je suis, ce que je suis aujourd'hui, on dirait que ça l'insupporte, elle ne me parle plus depuis 2 ans. Matthew c'est un chic type, il est toujours présent pour moi, en même temps il n'a pas vraiment le choix avec Lara est ma meilleure amie. Je n'ai rien à redire sur lui, son meilleur ami Nicolas est un connard qui m'insupporte mais lui je l'aime bien, si il est avec Lara c'est parce que je n'ai rien à lui reprocher. Maxime, mon meilleur ami si on peut dire, on se connais depuis très très longtemps, j'adore passer du temps avec lui, il est vraiment génial comme mec, quand il aura une copine elle sera vraiment très chanceuse ! Parfois il est chiant mais vraiment c'est quelqu'un que je porte dans mon coeur si on peu dire, il me fait sourire par sa joie de vivre. Phénix est à mes yeux comme un danger, elle a du potentiel et j'ai préféré la prendre chez les Gamma pour l'avoir à l'oeil. Elle est gentille et elle aussi étrangère donc je comprend que parfois elle ait du mal. Ce qui me gêne c'est plus qu'elle n'apprécie pas Lara. Clarisse elle, je l'aime bien, elle est gentille et dévouée au cercle, mais parfois elle fait vraiment trop sa pute, j'aimerais parfois qu'elle arrête, certaines filles ont voulu la virer mais je les ait empêché, je pense qu'elle peut nous apporter quelque chose de bon. Carla, je l'aime bien, elle est amusante et sympathique, elle pourrait me servir a quelque chose même si je vois que parfois elle n'est pas forcément d'accord avec tous ce que je fais, elle n'est jamais allée contre moi et je n'ai rien contre elle. Parlons du pire, Nicolas je suis restée 3 ans avec comme vous le savez. On était très proches, complices même si on s'engueulait souvent. Il a été ma première fois, pas mon premier copain par contre. Mais avec lui j'ai vu ce que c'était que d'aimer. Je serais probablement encore avec lui aujourd'hui si il ne s'était pas tapé l'une de mes amies. Je n'ai pas pu lui pardonner et je ne comprend toujours pas son geste, j'essaie de faire comme si je m'en fichais, mais au fond, je crois que je l'aime peut être encore, on a passé tellement de temps ensemble. Mais je le reconnais plus, il a trop changé, on a trop mûrit tous les deux et c'était plus possible, on s'engueulait encore plus le dernier mois. Il ne m'avait pas dis pour son aventure, c'est la fille qui est venu et ça je veux vraiment lui faire mal pour ça. Pour ce qu'il m'a fait. Depuis qu'on a rompu, on s'entend plus, on se cherche, quoi que je fasse je l'énerve tous le temps et quoi que lui fasse, il m’énerve c'est usant de le voir, on est dans la même classe, dans la même université c'est saoulant quoi. Parlons de celle qui a ruiné mon couple, Kaylie, elle se présentait comme mon amie. C'est finis aujourd'hui, je n'ai rien dis mais elle finira par payer l'échec de ma relation, quand j'aurais de quoi la détruire je n'hésiterais pas, même si elle s'est bien rattrapée depuis, ce qu'elle a fait n'est pas pardonnable. Continuons avec Sacha, je le connais depuis des années, c'est le frère de Nico, j'ai déjà du me mettre entre les deux. Quand j'étais avec Nico on était amis sans plus, mais depuis que je ne suis plus avec, je me rappelle une fois l'avoir embrassé de force devant Nicolas qui a crisé, j'ai eu le droit aux foudres de sa copine insignifiante. Ce que j'apprécie chez Sacha, c'est qu'il n'a pas changé et qu'avec lui je peux critiquer son frère sans mal. Les autres maintenant, ce n'est pas que je les aimes pas, c'est plus que j'en ai rien a faire. Ce sont des connaissances des amis, je n'ai rien a leur reprocher en particulier, ils peuvent être de bon pions sur l’échiquier géant, certains sont de vrais moutons par contre c'est affligeant.



Pour être la meilleur, il faut battre le meilleur.


nationalité →Maintenant , j'aimerai te connaître  


Je suis Léa, j'ai 17 ans, j'habite en France dans le Grand Ouest. Je connais le forum car je suis une admin présente depuis le départ. Je peux me connectée régulièrement, je dirais 5/7 ! Je fais du RP depuis longtemps, 3 ans environ. Ma célébrité est Nina Dobrev, c'est un Post Vacant.
Code : Ok.
credit ; bazzart







Dernière édition par Roksana A. Udinov le Sam 28 Jan - 23:45, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roksana A. Udinov
Admin
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Roksana Alice Udinov → « Il me manque. C’est atroce, il me manque tellement. C’est pas par vagues, c’est constant. Tout le temps, sans répits. »   Ven 6 Jan - 22:02



Exemple de Rp :

Mardi 3 Janvier 2012, je viens de me réveiller dans mon lit. Mon réveil vient de sonner alors qu'il est 5 heures du matin, je crois que je n'ai pas encore finis de totalement décuver du nouvel an. Je l'ai passé avec les copains de Gleb, enfin ses ex copains depuis qu'il est parti, je suis invitée partout surtout à une grande fête chez Matthew avec Lara mais ça ne me branchais pas comme je savais que Nicolas serait là bas, plus je le voyais avec une autre fille plus ça m'énervais, surtout qu'il y aurait aussi Kaylie. J'ai dis à Lara que j'étais invitée à une fête encore mieux avec des personnes encore mieux. Je me suis bourrée la gueule 3 fois dans la soirée au moins, il y avait des personnes de tout âge, on est sortis en boite et c'était bien mieux que d'aller à une soirée privée. Je ne me rappelle de rien mais je me doute que je me suis bien amusée. J'ai fini par enfin me réveiller quand Tatiana est entrée dans ma chambre, qu'est-ce qu'elle foutait là ? Elle vit même plus ici .

Tatiana → Allez Nana lève toi c'est l'heure, si tu veux pouvoir te préparée correctement il faut te lever !
Roksana → Arf ! Ne m'appelle pas Nana c'est horrible ! Moi c'est Roksana ! Ca va ! Ca va je me lève mais éteins la lumière ça me brûle les yeux !
Tatiana → D'accord mais lève toi ! Je te prépare ton déj' et je t'emmène.
Roksana → Oui ! Oui, je me douche et je suis en bas dans une heure.
Tatiana → Qu'est ce que tu veux à manger ?
Roksana → Rien de trop lourd, j'ai encore la nausée depuis samedi, je crois que j'ai un peu abusé.
Tatiana → Ca oui, je pense que tu l'as fait, rien que les photos sur facebook le montre !
Roksana → Quoi ?!

Je me suis levée d'un bon et j'ai regardé Tatiana qui était là devant moi .. Facebook, réseau social qui te permet de voir tous ce que les autres font mais aussi ce que tu fais. Je partais précipitamment vers mon ordinateur avant de l'allumer en vitesse et regarder.

Tatiana → Dépêche toi, à ce rythme tu vas finir par être en retard !

Je regarde et vois alors toutes les photos de la boite de nuit, oui j'étais vraiment faite .. Oh secours l’horreur ! Etant marqué j’apparais déjà partout. Je soupire avant de refermer l'ordinateur, c'est trop tard, tout le monde va savoir que j'ai embrassé pas mal de garçons différents en enchaînant les whisky. Et puis merde, c'était le nouvel an après tous, moi je me suis amusée, j'en connais une qui va crisé, Lara, oui, elle  qui pensait que j'allais être sage pour une fois, les copains de mon frères sont tellement irréprochable, et moi je termine déchirée. Je regarde les nouvelles actus, "... Est passé de célibataire à en couple avec ...", quelle moche celle là comment à t-elle réussi à l'avoir ? "Teddy à publier sur votre mur : Alors, ça va mieux depuis samedi ?", ah ah ! Quel blagueur, je réponds en vitesse "Oui ça va bien mieux merci !". Après un petit quart d'heure a regarder les news je pars me doucher. Une douche froide m'a fait beaucoup de bien . J'ai fouillé un quart d'heure dans mon placard avant de trouver ma nouvelle tenue à mettre pour sortir. Je choisis mon sac de cours avant d'y mettre mes cahiers avant de descendre, je ferais mon maquillage et autre après .

En bas se trouve sur la table un jus d'orange avec à coté une boite de cachets.

Tatiana → Prend en un, je suis passée à la pharmacie te les prendre.
Roksana → Merci .. Au faite, qu'est ce que tu fais là ? T'es pas censée être chez toi ? Je te rappelle que tu n'es plus ma baby-sitter j'ai passé l'âge.
Tatiana → L'un des copains de Gleb, Teddy je crois, m'a appelé pour me dire que tu aurais surement besoin d'aide étant donné qu'après avoir régurgité sur sa banquette arrière tu t'es mise a pleurer pendant un long moment non stop, il devait aller au travail et m'a appelé pour que je vienne, je suis là depuis hier midi mais tu as dormi toute la journée.
Roksana → N'importe quoi j'ai pas pleuré.

Tatiana me tends une assiette, enfin un bol avec des céréales . Je me lève et prends la balance pour voir combien il y en a. J'en remets dans la boite en regardant Tatiana d'un air de dire "T'en a mis de trop", elle hausse les épaules et je me rassois, je prends le comprimé avant qu'elle ne s'assoit en face de moi avec un bol pour elle.

Tatiana → Roksana, tu as pleuré, tu as réclamé Gleb toute la soirée Teddy m'a dit.
Roksana → Ah ? Je m'en rappelle pas. J'étais faite c'est rien.
Tatiana → Non c'est pas rien, Roksana tu n'en parle jamais.
Roksana → Ça fait plus de deux ans et il n'y a plus rien a dire, écoute Tati, tu vas pas me prendre la tête avec ça, j'étais bourrée et je me rappelais pas qu'il était plus là, ça arrive à tout le monde. T'as vraiment pas à t'en faire pour moi. Tu devrais plutôt t'en faire pour ton couple, tu passes plus de temps ici qu'avec ton mari il va finir par te tromper et se barrer avec une autre.
Tatiana → Frank sait ce que tu vis, et il m'en tiens pas rigueur, il trouve ça bien que je m'occupe de toi. Tu sais que tu es comme ma fille.
Roksana → On en a déjà parlé, c'est Ali ta fille à toi, j'ai un papa et une maman comme tous le monde même si ils sont pas souvent présents, et toi tu devrais t'occuper d'Ali et Ben, ce sont tes enfants à toi et ils méritent d'avoir une maman. J'ai 19 ans bientôt, tu devrais arrêter de t'inquiéter pour  moi je sais comment m'occuper de moi même il y a pas de soucis.
Tatiana → Roksana, j'ai toujours été présente pour toi, et ça ne changera pas même si j'ai une famille à moi maintenant, tu seras toujours toi aussi ma famille tu le sais ça ?
Roksana → Je le sais, tu es aussi ma famille. C'est bon ? Je peux finir de déjeuné sans que tu me regarde comme ça ? Je vais finir par être en retard, il faut encore que je me maquille.

Tatiana hoche la tête, je finis de manger, et j'en laisse de coté ce qui me vaut un regard sévère de Tatiana mais je ne pas finis mon assiette. Je monte me coiffer et maquiller correctement avant de passer mes chaussures et ma veste. Tout est neuf, la robe est un cadeau de Tatiana, les boucles d'oreilles un cadeau de Lara, les chaussures c'est encore Tatiana ce qui a dus lui valoir une dispute avec son mari vu sa tête quand j'ai ouvert le paquet. Je les entends parfois se disputer au téléphone quand Tatiana est à la maison ou que je vais dormir chez eux comme tous les mardi soirs. Enfin bon, continuons, ma veste est un cadeau de mes parents que Tatiana avait bien évidement acheté pour ne pas que mes parents paraissent trop nuls. Mon collier est la seule chose de vieille sur moi, un cadeau de ma grand mère qu'elle m'a fait quand j'étais petite. J'ai aussi autre chose d'ancien, comme d'habitude, ma bague sur ma main droite, cadeau de Gleb pour mes 16 ans, c'est le dernier cadeau qu'il m'a fait. Mon portable lui est neuf, le nouveau i-phone de la part de papa et maman bien sure. Le temps que je descende il allait être l'heure. Je regarde Tatiana après un tour sur moi même et lui dis.

Roksana → Viens, je vais te déposer à ton boulot c'est sur ma route, ça t'évitera les transports en communs. Et j'ai dans ma voiture ton cadeau de Noël de la part de mes parents, il est arrivé avant hier il faut bien que tu l'es !

Elle souris alors que je sors et barre l'appartement. Dans la voiture je sors du coffre une boite avec une grande robe de couturier et la tends à Tatiana, bien évidement je l'ai achetée, mes parents n'ont pas le temps pour ça, j'ai juste eu besoin du numéro de carte de crédit de mon père pour la commander sur internet. Tatiana me remercie et on part en direction de son travail. Une fois arrivé devant je me gare pour qu'elle descende, elle prend alors la parole.

Tatiana → J'ai eu tes parents au téléphone, ils ne seront pas là pour le 21 Janvier le jour de ton anniversaire, mais Frank a décidé de tous nous emmener au restaurant. On passera te prendre et on ira manger ensemble ça te va ?
Roksana → Euh oui parfait, pendant que j'y pense, je pourrais pas venir mardi j'ai un exposé à faire avec un camarade, il viendra chez moi, mais je t’appellerais.
Tatiana → Ah, d'accord sans problèmes. Tu m'appelles alors. Allez bonne journée ma belle, à bientôt.
Roksana → Oui, à bientôt.

elle dépose un bisous sur ma joue avant de partir vers son travail. Je redémarre, j'enlève le cd Russe mis le long du trajet avec Tatiana, on parle que Russe entre nous, ça peut paraître bizarre mais c'est comme ça, tous les jours je jongle entre le français et le Russe, je parle Russe avec Tatiana et mes parents et Français le reste du temps. Et oui, j'avais un exposer à faire, je saurais aujourd'hui avec qui je serais en pensant très clairement que ce sera Lara. On est un binôme gagnant il n'y a pas raisons.




La première heure de cours passe, je vois pour la première fois de l'année Nicolas Turner mon ex copain. Je ne lui adresse même pas un mot. Le professeur de Sciences et Physique Chimie prends la parole .

Professeur → Bonjour et bonne année à tous, pour débuter cette année, plan de classe. Venez voir qui sera votre partenaire pour les TP, le plan de classe ne pourra être changé sans mon accord préalable. Ce plan vous sera aussi attribué pour vos duo d'exposé.

Je soupire en regardant Lara et me dirige vers la feuille, Lara est au premier rang à coté de Matthew son copain, il est franchement trop nul ce prof. Je regarde mon nom n'est nul part. J'hallucine ! Je me dirige vers le professeur.

Roksana → Monsieur, vous ne pensez pas avoir oublier quelqu'un sur votre plan par hasard ?
Professeur → Oh excuse moi Roksana j'ai oublié de te mettre. Bon, va là-bas au fond auprès de monsieur Turner, ça le motivera sans doute pour travailler.
Roksana → Hum .. vous n'avez pas d'autres places ?
Professeur → Hum .. non. Ce sera monsieur Turner ou la porte et un zéro pour tous le trimestre, vous voulez valider votre année non mademoiselle Udinov ?
Roksana → Bien sure !
Professeur → Alors montrez moi que vous êtes motivée même auprès du cancre de la classe.

En le regardant je me suis perdue dans mes pensée, mes idées noires.



→ Flash Back ←

Nous sommes les Samedi 3 Décembre 2011, le soir, je suis avec lui, Nicolas. Je m'en rappelle encore, il était sorti la veille, il avait une soirée et moi je pouvais pas car je devais faire un tour en Russie, mon grand frère est enterré là bas à Moscou, j'y monte régulièrement juste pour pouvoir encore penser à lui parce qu'en Russie je n'ai pas peur de faiblir, je ne me sens pas étrangère, je me suis toujours senti à ma place. Des vieux amis de Gleb Russes voulaient faire une fête en son honneur, une grande fête, bien évidement j'y étais conviée. J'y suis allée, le lycée où il était avait dressé un espèce de monument car il était très apprécié, mon père député l'était encore plus. J'ai toujours été protégée des photographes si il y avait besoin, mais la mort de Gleb a battu son pleins. J'ai vu mes oncles, je suis restée chez eux, j'étais bien là bas, je n'avais pas envie de rentrée, c'était comme d'habitude un déchirement et j'avais l'impression que rien ne s'arrangerait. J'aurais du y rester.

J'ai passée la soirée avec Nicolas, celui qui me redonne le sourire, on avait plus trop le temps de se voir il passe ses soirées en sortie et moi j'ai d'autres choses à faire qu'il ne pouvait pas forcément concevoir, j'avais des cours particuliers en français en plus car mes parents voulaient que je le parle parfaitement, toujours plus. Bien que le professeur leur ai soutenue que je n'en avais plus besoin ils ont insisté. Et puis le jeudi par exemple, quand lui sort avec ses potes j'ai mon sport, le tennis, je fais aussi quand j'y vais de la gym, de la danse et je fais régulièrement du self défense. Je laisse toujours Nicolas y aller seul, bien qu'il sorte trop à mon goût j'ai confiance en lui, on est ensemble depuis 3 ans, on est un couple solide. On était. On a passé une nuit ensemble, une de plus je dirais, il était chez moi .

Nicolas → Alors bien dormi ma puce ? Je vais prendre une douche d'accord ?
Roksana → Oui, si tu veux, je vais attendre avant de me lever moi .. Il est bien trop tôt !

Il a ris, m'a embrassé avant d'aller en direction de la salle de bain. Je me suis réveillée doucement quand le portable de mon charmant copain s'est mis à sonner son réveil, à 8h30, il n'est pas fou ! J'ai un peu râlé en me levant .

Roksana → Nico ! Bébé ton réveil !
Nicolas → Attend j'arrive, laisse moi me doucher !
Roksana → Bon c'est bon je vais l'éteindre ! Laisse tomber . C'est bon !

J'aurais préféré ne jamais regarder son portable . J'ai arrêté le réveil "Vous avez un nouveau message de Kaylie !". Qu'est ce qu'elle lui écrivait ? Elle pensait que j'avais pas mon portable ? Depuis quand sont-ils amis ? J'ai ouvert le message par curiosité.

Kaylie → Hey ! C'était pour te dire, je suis d'accord, il vaut mieux que Roksana ne soit pas au courant.

J'ai tiré une tête bizarre et répondus .

Roksana → Pour pas lui dire quoi tu veux dire ?

Je suis remontée dans les messages précédant de leurs conversations, il lui demandait de rien me dire . Me dire quoi ? Une surprise ? Le temps que je finisse elle avait répondu.

Kaylie→ Pour jeudi pour quoi veux tu que ce soit ? Pour ce qui s'est passé jeudi soir !
Roksana → Ah oui, t'inquiètes je lui dirais rien.

Je me suis assise sur le lit, il aurait vraiment fallu être une cruche pour ne pas comprendre .. Il était allé jusque là ? Nicolas sort de la douche alors que je m'étais habillée et que j'étais descendue en bas, j'avais pris son téléphone et fais le petit déjeuné. Il est descendu peut de temps après .

Nicolas → Alors t'as fais quoi de bon ?
Roksana → Pain grillé et Nutella pour toi, je me suis pris des céréales.
Nicolas → D'accord.
Roksana → Au faite, c'était bien ta soirée de samedi ? Je veux dire d'avant hier ?
Nicolas → Ouais c'était tranquille, tu sais je suis pas resté longtemps j'étais assez fatigué.
Roksana → Ah d'accord, et jeudi c'était comment ?
Nicolas → Banal je te dirais. Et toi la Russie alors ? Ca t'as fais du bien d'y aller ? On a pas eu le temps d'en parler hier soir.
Roksana → Oui, c'était assez dur mais bien .
Nicolas → En quoi c'était dur ?
Roksana → En rien, ils avaient fait un diaporama et fais des montages vidéos vidéos de Gleb c'était assez dur à voir j'ai pas l'habitude. Mais bon c'est comme ça. Sinon j'ai vu mes cousins ma famille ils étaient contents de me voir cette fois. Au faite, tout à l'heure quand j'ai éteins ton réveil j'ai vu que Kaylie t'avais écris .
Nicolas → Ah, je vais regarder, ça doit être pour la soirée de jeudi elle voulait squater.

Je l'ai senti assez mal à l'aise, j'ai posé son portable sur la table, alors qu'il allait déverrouiller son téléphone j'ai pris la parole.

Roksana → Pas la peine, je l'ai lu, elle te disais qu'elle était d'accord sur le fait de ne rien me dire . Une surprise ? Si c'était ça elle est raté !

Il est mal à l'aise, moi je fais comme si de rien n'était. Il repose son portable sans même vérifier et dis .

Nicolas → Ah .. Oui c'était ça, mais tu ne sauras pas laquelle !

J'ai envie de le tuer, j'ai simplement fait un hochement de tête en signe de "D'accord". On a fini de déjeuner dans un froid glacial . J'ai débarasser son assiette, et quand j'ai voulu débarasser mon bol je l'ai fait tomber par terre . Je hurlais un coup en disant "Et merde !"

Nicolas → Attend je vais t'aider.
Roksana → Non c'est bon.

Il se leve de sa chaise et je reprends.

Roksana → C'est bon j'ai dis ! C'est rien c'est qu'un bol !

Je l'ai ramassé en me coupant même ce qui m'énerve encore plus, ce n'est pas tellement le bol qui m'enerve, c'était le fait qu'il me mente, qu'il fasse comme si de rien était . Je fou tous dans la poubelle et met à tourner le lave vaisselle avant de prendre la parole.

Roksana → Tu me prend vraiment pour une conne ma parole . Un cadeau ? Un cadeau ? Tu veux me faire une surprise me faire un cadeau ?
Nicolas → Pourquoi je pourrais pas te faire un cadeau ?
Roksana → Mais arrête ! Tu aurais voulu t'aurais demander à Matt' de demander à Lara !
Nicolas → Et pourquoi pas Kaylie ?
Roksana → Elle et moi on est même pas réellement amies ! Tu veux juste cacher quelque chose . Me cacher quelque chose.
Nicolas → Et tu voudrais que je te cache quoi ?
Roksana → Je sais pas, qu'est ce que vous avez fait avec Kaylie jeudi soir à la soirée ?

Il me réponds pas. Je m'appuie à l'évier avant de reprendre la parole .

Roksana → J'en étais sûre .. T'as couché avec elle c'est ça ? Répond au lieu de tirer cette tête ! Assume tes actes au moins merde !
Nicolas → Arrête ma puce, j'étais bourré et oui ça a dérapé . Elle était plus faite que moi et voilà.
Roksana → C'est ça ton excuse ? T'étais fait ? Trouve mieux !
Nicolas → Mais arrête Bébé , t'étais pas là et ..
Roksana → Ah parce que en plus ce serait de ma faute maintenant  Parce que j'étais pas là ? Je ne sais pas pourquoi je t'écoute encore et te balance pas une assiette dans la figure !
Nicolas → Arrete Roksana c'est arrivé qu'une fois je suis amoureux de toi tu le sais bien !
Roksana → Toi arrete ! Je veux pas t'entendre ! Tes excuses de merde tu peux te les garder ! Tu sors tout le temps tu fais même plus gaffe, bien évidement que je vais pas toujours venir !
Nicolas → En ce moment t'es jamais là et là quand j'avais besoin de toi elle elle était là ..
Roksana → C'est une blague ? Est-ce que je te saoul moi avec ton foot qui te prend tous tes week ends et tes potes ? Je suis une Gamma il y a plus que toi maintenant et t'es jaloux parce que je suis plus à ta disposition ? T'as tes activités j'ai bien le droit d'avoir les miennes ! Elle était là pour quoi faire ? Pour te servir et coucher avec ?
Nicolas → Roksana, on va pas s'engueuler pour ça ..
Roksana → Pour ça ? Parce que tu trouve ça rien ? Si moi j'allais voir ailleurs tu dirais quoi toi ? Ca te plairais peut être ? Me dis pas que t'aurais pas envie de défoncer le gars ! Je suis pas ma mère moi t'as du te planter je reste pas à rien faire quand on me trompe j'ai un minimum d'amour propre envers moi même !
Nicolas → Roksana je t'aime tu le sais ça Bébé ?
Roksana → Mais j'en ai rien à faire ! Là à ce moment précis je n'ai qu'une seule envie c'est que tu t'en ailles ! T'as changé ! Avant jamais t'aurais fais ça ! Jamais !
Nicolas → Et toi t'aurais jamais rabaissée personne avant d'entrée chez les Gamma !
Roksana → Je t'interdis de dire ça ! J'ai trouvz ma  place tu devrais être content pour moi ! Toi tu l'avais déjà ta place !
Nicolas → Roksana ..
Roksana → Stop . Stop, je veux pas que tu me parles ni des Gammas ni de quoi que ce soit ! Je crois que tu sais pourquoi j'ai changé, je pensais que t'avais compris mais apparemment non. Mais oui, sur l'infidélité mon opinion n'a pas changé . Va t'en s'il te plais, j'ai pas la force de me battre avec toi ce matin je vais juste réussir à m'enerver et a hurler .
Nicolas → Et bien hurles si ça peut te faire parler !
Roksana → Je veux que tu partes Nicolas ! Maintenant !

Il a finis par partir, moi je me suis effondrée en larmes .. Le lundi je ne suis pas allée en cours, le mardi non plus , enfaite j'ai préférée ne pas y aller de la semaine, je ne suis pas restée à Paris, je suis partie en Russie, j'ai pris un billet dernière minute. Nicolas m'a envoyé des messages auxquels je n'ai pas répondus, je n'en avais pas la force et puis Lara m'avais avouée qu'il n'avait pas l'aire atteins du tous. Je suis revenue deux semaines après, j'ai invoqué des problèmes familiaux urgent et on ne m'a rien dis . J'ai finis par le rappeler, je lui ai donné rendez vous au parc, un endroit pleins de monde mais que j'aimais bien . Il était venu à l'heure pour une fois .

Nicolas → Salut.
Roksana → Salut .
Nicolas → Ca va toi ?
Roksana → Et toi ça va ?
Nicolas → On fait avec . Alors t'as réfléchis ?
Roksana → Oui .
Nicolas → Et ? Tu sais que c'était pas voulu . Tu le sais ça ?
Roksana → Je le sais, mais que tu m'aime ou pas, que ce soit un accident ou pas, ce n'est pas quelque chose au dessus duquel je peux passer, je peux accepter bien des choses, que tu t'éloigne, que tu sorte, mais là c'est trop. Je peux plus avoir confiance en toi, je peux pas faire comme si de rien n'était parce que Kaylie c'est quand même comme une soeur même si on se parle pas beaucoup. Je pourrais pas oublier tous ça . C'est trop me demander, je veux pas souffrir et avoir peur que ça recommence à chaque fois que tu pars en soirée . Tu m'as humilié en couchant avec elle et ça c'est trop pour moi, bien de trop, je ne suis plus "personne" Roksana la fille banale que j'étais. Je suis quelqu'un ! Et en tant que personne a influence par ici je peux pas passer au dessus. Tu imagines ce que ça me fais ? Est-ce que tu imagine un tant soit peu ce que moi je peux ressentir ? On rigole de moi maintenant ! Kaylie va être postée en championne et je peux pas je dois réparer les dégâts et je peux pas accepter que t'aies fais ça. Il y aurait eu que toi et moi, ça aurait put changer ma décision mais là, elle est trop importante. Je préfère te perdre plutôt que de perdre tous ce que j'ai mis des mois a avoir. Je mérite mieux que ça, mieux que toi qui couche à droite à gauche. Et n'oublie pas une chose, j'oublie pas. Ca fait mal et je te promet qu'un jour, tu ressentira la même chose que moi j'ai ressenti au moment où je l'ai découvert.

On a essayé de parler mais je crois que j'étais pas prête a entendre, j'étais trop blessée et je ne pouvais même pas en parler . J'avais mal et je n'avais plus personne, je veux dire Lara n'avais pas que moi, j'étais sa meilleure amie mais pas une priorité. A ce moment là j'aurais voulu crever pour que Gleb reviennes . J'avais mal.

→ Fin du Flash Back ←




Je sors de mes pensées. Je soupire ayant une envie de le tuer, bien sure il est nouveau et ne sait pas les rapports qui nous ont lié mais quand même ! Lara grimace d'un regard de compassion alors que je me dirige vers le fond. Nicolas avait posé son sac sur ma place pensant être seul. Ça m'agace déjà d'être auprès de lui. Il parle avec Lisa, la fille la plus intello de la classe et asociale fille qui puisse exister avec ses lunettes, ses cheveux roux pas coiffés et son aires de Lisa dans "Le destin de Lisa", un boulet cette fille. En plus il la drague, ça ne va pas se passer comme ça. Alors que Lisa releve son regard vers moi je pousse le sac de Nicolas par terre, bien évidement il n'était pas fermé et ses affaires se renversent entraînant une part de satisfaction pour moi . Le jeune homme se retourne alors que je m'asseyais sur mon tabouret en posant mon sac sur mon bureau .

Nicolas → Eh ! Ça va pas ! Tu peux pas faire gaffe ?
Roksana → Faire gaffe à quoi ? Ton sac complètement défoncé ? Non désolé il était sur ma place.
Nicolas → Ta place ? Tu rigole ? Je suis seul à cette table.
Roksana → Plus maintenant, monsieur Hubert à décidé que je devais me mettre ici, si tu n'en a pas envie tu prend la porte et tu as zéro ce qui signifie que tu serait obligé de redoubler. Ce n'est pas mon cas donc je vais te supporter .
Nicolas → Attend t'es entrain de dire qu'on sera ensemble ici pour tous les exposés et TP ?
Roksana → Exactement. Enjoy !
Nicolas → D'accord, si il veut .
Roksana → Bien alors il n'y a pas de problèmes.
Nicolas → Oui, bonne année au passage.
Roksana → De même, j'espère que ta soirée à été bonne.
Nicolas → Superbe, mais on dirait aussi qu'elle fut moins fructueuse que la tienne, un verre et on ne t'arrête plus dis moi !
Roksana → Je me passerais de tes commentaires. La mienne fus excellente.
Nicolas → Et tu te rappelles de tous ?
Roksana → Evidemment !
Nicolas → Même de m'avoir appelé ?
Roksana → Quoi ? N'importe quoi !

Le professeur débute son cours, je regarde Nicolas avec un air outrée .

Nicolas → Oui, tu m'as appelé et supplier de revenir avec toi.
Roksana → Arrête de rêver mon grand, qui voudrait d'un connard de ton espèce ?
Nicolas → Calme Roxy ! Je rigole ! Sauf sur le fait que tu m'aies appelé.
Roksana → Roksana ! Je ne t'ai pas appelé . Et même si je l'avais fait je t'aurais dis quoi ?
Nicolas → Tu m'as demandé de venir te chercher et te ramener.
Roksana → N'importe quoi, c'est Teddy qui m'a ramené.
Nicolas → Non, je t'ai ramenée et j'ai appelé Tatiana, elle t'a pas dis ?
Roksana → Non effectivement elle m'a rien dis. Tu as dormi chez moi ?
Nicolas → Oui, à coté de toi même .
Roksana → Quoi ? Tu te fiche de moi là j'espère ?
Nicolas → Bah non tu voulais que je reste auprès de toi, ne t'en fais pas on est pas allé plus loin, t'as dus avoir ta dose avant dans la soirée..
Roksana → Tu te crois drôle ? Et d'ailleurs comment ça se fait que tu es pu venir me chercher ? Teddy a accepté que tu m'emmène ?
Nicolas → Et bien je suis venu te chercher à ta soirée de débauche en boite où tu emballais tous le monde. Je leurs ai dis que je te ramenais, ils étaient bien trop occupés pour s'en préoccuper. Sur le trajet du retour t'as versé ta larme.
Roksana → Arrête tes conneries. Je t'ai dis quoi ?
Nicolas → Que j'étais un vraie connard. Et que tu te demandais pourquoi j'avais couché avec Kaylie.
Roksana → Là dessus, j'avais raison. Et j'ai pas envie de parler de ton incartade, je n'en ai pas le temps ni l'énergie aujourd'hui j'ai un mal de tête incroyable et non je suis pas apte à comprendre même après plus de 4 mois. Quoi d'autre ?
Nicolas → Que ton grand frère te manquait.
Roksana → Ah oui ? Et t'as répondu quoi ?
Nicolas → Que oui j'étais un connard .
Roksana → Si tu veux.

Je me retourne vers mes cahiers un peu mal à l'aise avant qu'il ne prenne à nouveau la parole et tournant ma tête vers lui de force pendant que je rale.

Nicolas → Roxy regarde moi.
Roksana → Roksana, il va falloir te le dire combien de fois ? Roksana ! Il y a plus de Roxy ou Nana ou ce que tu veux moi c'est Roksana.
Nicolas → Si tu veux, mais regarde moi .
Roksana → Quoi ? Qu'est ce que tu veux ? Me faire la morale ?
Nicolas → Mais non arrête !
Roksana → Quoi alors vas y je t'écoute .
Nicolas → On est plus ensemble mais même, j'ai toujours été là pour toi. Et c'est pas parce qu'on est plus ensemble et que tu m'évites parce que tu dois j'en sais rien te sentir trahi, mais, et si on passait au dessus de tous ça ? Tu sais que si t'as besoin de parler je serais là.
Roksana → Parler ? Et de quoi tu veux qu'on parle ?
Nicolas → De Gleb par exemple ?
Roksana → Je vais te rappeler quelque chose, tu m'as trahis avec une amie à moi, tu n'as même pas pensé une seconde à quel préjudice ça aurait put me faire, j'ai plus confiance en toi, tous ce que je t'ai toujours dis, et si tu les prenaient contre moi pour les balancaient à tous le monde hein ? Tu m'as déjà détruite une fois, pas deux je te laisserait pas faire. Je veux pas parler de Gleb, avec personne c'est si difficile à comprendre ? Il ne me manques pas . J'étais faite et j'ai halluciné . Il est parti et ma vie continue . Elle ne s'est pas arrêtée au moment où tu t'es fait Kaylie et au moment où il est mort. J'ai l'habitude de vivre seule et je suis très bien comme ça c'est claire ? Je ne veux pas parler avec toi, que ce soit de n'importe quoi ou plus particulièrement Gleb. Je vais très bien comme tu as peut être pus le remarquer je suis heureuse en pleine forme j'ai des amis géniaux et même ! T'en a perdu le droit et t'es libre de faire ce que tu veux. Alors écoute on a cet exposé à faire, tu choisi le sujet qui te parle le plus, sois je le fait seule sois tu viens mardi soir pour le faire chez moi en sachant que je ne t’offrirais ni à manger ni a boire. Maintenant la conversation est close, j'ai un cour à écouter c'est plus claire comme ça ?
Nicolas → Je ne te dirais qu'une chose, la prochaine fois ne m'appelle pas, ça évitera tes conneries. Demande toi pourquoi tu m'as appelé moi au lieux de Lara ou n'importe qui parce que que eux t'as même pas essayé.
Roksana → D'accord, tu sais quoi ? Je supprime ton numéro comme ça t'auras plus a entendre parler de moi d'accord ?
Nicolas → Roksana arrête ton délire. Depuis que tu es à la tête des Gamma tu es franchement devenue chiante .
Roksana → Quel délire ? Moi chiante ? Regarde toi ! Ma vie va très bien, elle est géniale, je vais très bien et je n'ai plus envie de parler avec toi. Sache pour ta gouverne que je suis bien mieux sans toi, j'ai plus à me prendre la tête pour tes gamineries . Maintenant tais toi s'il te plais j'écoute le cours.

Je lui lance un sourire forcer pour le convaincre. Je retourne ensuite la tête en sortant une feuille pour commencer à noter après avoir sortie mon portable et supprimer le numéro de Nicolas de mon téléphone devant lui en lui montrant bien. Bien sure, je le connais par coeur son numéro mais au moins il y croit et ça évitera toute tentation inutile. Nicolas finit par se détourner en sachant qu'il ne fallait pas m'en demander plus. Parfois je me demande si il me comprend encore ? Si il voit que tous ce que je fais n'est que superficiel . Je me dis souvent qu'il s'en fou parce que finalement, si il s'en foutait pas, il n'aurait pas fait ça . Il voulait qu'on reste amis mais c'était trop dur pour moi sachant que la page n'était pas totalement tourné, même si je ne peux pas passer au dessus de ce qu'il avait fait. J'ai l'impression d'être trahi, juste trahis par celui que j'aimais le plus après mon grand frère et oui ça fait mal. Seulement je ne peux plus être faible. Je suis Roksana maintenant, la salope qu'on envie. L'heure me parais vraiment très longue. Quand je sortis alors que ça avait sonner, je n'ai adresser aucun regard à Nicolas et je suis sors tous simplement . Même si on était restés 3 ans ensemble j'ai l'impression que rien n'était réel, j'avais toujours les mêmes questions "Pourquoi ?" "Et si c'était pas la première fois ?" et j'en passe.

La fin de ma matinée fus plus calme et douce, je retrouvais des amis en cours. 0 l'heure de la pause j'allais retrouvé Max, il est un peu comme mon meilleur ami, j'aime bien parfois manger avec lui et il a insisté avant les vacances. Il était mignon populaire et sympa, je pris un plateau avec presque rien dessus, j'ai perdue mon appétit après le départ de Gleb, je mange bien sûre, quoi que je mange je ne prend rien mais à mon goût tout est fade . J'arrive à notre emplacement habituel et m'installe à une table sur un coin pour 4 personnes. Maxime me rejoins quelques instants après, je me levais pour lui dire bonjour et prends la parole .

Roksana → Hey ! Bonne année mon Maxou ! Comment ça va toi alors ?




Tirer du scénario suivant




Roksana   Alice  Udinov


Prise Célébrités • Nina Dobrev

FICHE D'IDENTITE


  • NOM : Udinov
  • PRENOMS : Roksana Alice
     
  • Surnom :  Roxy ou Nana - choix
  • DATE DE NAISSANCE : 21 janvier 1993
  • LIEU DE NAISSANCE :  Moscou
  • NATIONALITE : Franco-Russe
  • ORIGINE : Franco-Russes
  • STATUT : Célibataire
  • FAMILLE : Lara & Vadim Udinov (parents), Gleb Udinov (Grand frère, 19 ans)
  • ETUDES/METIER : Au choix
  • GROUPE : Gamma
  • SIGNE PARTICULIER : Au choix  

  • SPORT : Danse & Tennis

 
thisishome



WHAT YOU SHOULD KNOW ABOUT HER/HIM L'histoire est libre , il faut simplement suivre quelques points important


[*] Elle a une belle vie luxueuse bien que ses parents soient peu présents

[*] Elle a perdue son grand frère dans un accident de voiture quand elle avait 16 ans.

[*] Elle a intégré les Gamma depuis plus d'un ans

[*] Elle vit en France depuis ses 6 ans.

[*] Elle ne parle que Russe avec ses parents.

[*] Elle a toujours tous ce qu'elle veut.

[*] Elle a fait tomber l’ancienne leader des Gamma et a pris sa place.

[*] Elle est la nouvelle leader des Gamma et le prouve bien.

[*] Elle est sorti avec Nicolas pendant plus de 3 ans.

[*] Elle fait aujourd'hui abstraction de ses sentiments de compassion et préfère se servir des hommes.

[*] Ses parents l'achètent avec des cadeaux lorsqu'ils la vexe ou culpabilise de leur absence.

[*] Roksana ressens comme un vide depuis le décès de son grand frère.

[*] Elle veut juste être première.

[*] Depuis qu'elle a rompu avec Nicolas elle s'est endurcie.

[*] La jeune fille ne veut même pas évoquer le décès de son frère.

[*] Ses parents l'ont envoyés voir un psychologue il y a 1 ans et la force a y retourner, elle a fait de cela un atout, oui, "ce sont les riches qui entretiennent leur santé mentale" elle en a fait une nouvelle mode.

[*] Elle est sous anti dép-ressers.


writeyourlife



caractère


    - Sociale- Manipulatrice- Fidèle- Franche- Confiante- Narcissique- Souriante- Superficielle- Intelligente- Fier- Vicieuse- Calculatrice- Sportive- Gentille- Arrogante- Réaliste- Logique



crédit ; matchbox,
 





Lara Elise Brunet


Gamma/Meilleure Amie ▬ Lara est celle qui l'a toujours soutenue dans les moments difficiles comme lorsque Nicolas est parti ou lors de la mort de son grand frère. Lara l'a toujours soutenue et Roksana sait qu'elle lui doit beaucoup parfois. Lara est la seule en laquelle elle a une confiance aveugle mais il lui arrive d'envoyer Lara en première ligne parfois. Roksana est sincère en amitié avec Lara . Roksana a fait Lara a son image l'ayant endurcie en même temps qu'elle et la place comme son bras droit. Mais depuis qu'elle est à la tête de la sororité Roksana peut paraître plus distante avec son amie, Lara acceptera-t'elle toujours d'être seconde ?crédit icon






Nicolas Williams Turner


Alpha/Ex ▬ Roksana est restée avec Nicolas pendant 3 ans et même un peu plus. C'était loin d'être son premier copain mais sans doute le premier avec qui elle a été vraiment sincère. Ils avaient une belle histoire et avait commencer a faire des projets. Ils étaient toujours ensemble. Les deux ont finis par changés, Roksana est entrée chez les Gamma et avait beaucoup moins de temps pour Nicolas qui a finis par commettre l'irréparable aux yeux de Roksana, il a coucher avec une autre, et l'une de ses amies de l'époque en prime ! Bien qu'elle aime le jeune homme la jeune femme ne reconnais plus son copain et décide de rompre avec lui. Elle a beau encore avoir des sentiments pour lui elle ne compte pas faiblir et n'oublie pas. Depuis elle provoque sans cesse le jeune garçon.crédit icon





Kaylie Marine Sanders


Gamma/Amie compliquée ▬ Roksana n'a jamais rien eu contre Kaylie. Elle l'aimait d'ailleurs bien au début, la jeune fille était sympathique drôle fêtarde .. Rien a lui reprocher elle était parfaite pour faire partie du club très sélect des Gamma Roksana était ravie de la recrutée. Mais depuis Kaylie a commis l'irréparable, elle a coucher avec Nicolas quand il était encore avec son amie. Roksana n'a pas supporter l'idée et Kaylie a beau essayer de se racheter une bonne conduite, Roksana n'a rien oublier. Elle ne laisse rien paraître mais une chose est sûre, Kaylie ne restera pas sans rien, Roksana a juste décider de la faire mijotée un temps en lui faisant croire que c'est pardonner mais en réalité le pardon est bien lointain. crédit icon





Phénix Ella Fortess


Gamma/Amie ▬ Roksana a vue un potentiel en Phenix bien qu'elle ne s'entende pas du tous avec Lara Roksana a décider de la recruté des son arriver avant qu'elle n'aille rejoindre un autre groupe. Et oui, Phénix pouvait être un danger potentiel alors Roksana a décider de la prendre pour avoir un oeil sur elle. Elle fait tous pour que Phénix se sente en confiance avec elle et ça marche d'ailleurs. Ce n'est pas qu'elle n'apprécie pas Phénix, mais si Lara ne l'aime pas elle part déjà avec des points en moins, et Phénix a parfois un comportement agaçant aux yeux de Roksana. Mais Roksana l'aime bien je vous assure ! crédit icon





Clarisse Anissah Durand


Gamma/Amie ▬ Clarisse est belle gentille, la seule chose que Roksana pourrait trouver a redire c'est son coté un peu nymphomane qui perturbe la notoriété des Gamma et les réduits à de vulgaires traînées. Ce n'était pas le meilleur choix mais Roksana sait qu'elle pourra lui servir. La jeune femme paraît si inoffensive que Roksana lui a donner un bout de sa confiance et la pose dans un rôle sérieux. Clarisse est gentille et d'un coté mystérieuse, Roksana aimerait savoir ce que c'est pour que Clarisse soit une Gamma à part entière. crédit icon





Matthew Christophe Fortineau


Alpha/Ami ▬ Matthew est un très bon amie de Roksana, après tous c'est grâce a elle si il a rencontrer Lara. Matthew en vient parfois à lui tenir tête et parfois Lara lui raconte des choses que Matthew a dis sur elle qui ne lui plais pas. Cependant Roksana sait qu'elle a l'avantage et laisse Matthew en étant juste polie avec lui. Elle est un peu hypocrite mais c'est pour la bonne cause. Matthew à quand même été présent dans certains de ses moments difficiles. Ils tiennent tous les deux à Lara et Roksana sait qu'il est sincère avec cette dernière alors elle ne dit rien. crédit icon





Sacha Ash Turner


Alpha/Ambigüe ▬ Ils se connaissent depuis des années, Roksana a déjà réussi a apaiser les tensions entre les deux frères. Mais aujourd'hui elle est bien consciente d'une chose, si elle veut atteindre Nicolas ou au moins l’énervé elle doit devenir Amie avec Sacha. Ça a d'ailleurs fait ces preuves une fois quand a une soirée deux jours après leurs rupture elle a embrasser Sacha sous les yeux de Nicolas. Oui elle veut blesser ce dernier et si pour ça il faut qu'elle devienne proche de Sacha Roksana n'en a pas peur. Elle commençait par se servir de lui mais finalement elle s'est un peu attachée au jeune homme le considérant vraiment comme un ami. Seulement Roksana tient toujours a ruiner Nicolas. Parfois Roksana se demande bien pourquoi elle n'a pas choisi Sacha au début au moins lui depuis qu'elle le connais il n'a pas changer.crédit icon





Lynn Amanda Lewis


Oméga/Amie d'enfance ▬ Quand Roksana est arrivée en France, Lynn a été la première de ses véritables amies. Elles étaient très régulièrement fourrées ensemble. Elles s'entendaient vraiment et leur amitiée était vraiment sincère. Seulement les choses ont évoluées, Lynna intégré les Oméga et a commencer à se droguée pendant que Roksana entrait chez les Gamma et sortait avec Nicolas. Elles se sont éloignées et les deux sont chacunes intimement persuadée que l'autre l'a remplacée et qu'elle est fâché pour x raison. Cela fait plus d'1 ans qu'elles ne se sont pas parlées. crédit icon







• • • • •



Roksana Alice Udinov → « Même les personnes les plus fortes ont des peines de coeur. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Roksana Alice Udinov → « Il me manque. C’est atroce, il me manque tellement. C’est pas par vagues, c’est constant. Tout le temps, sans répits. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» •♬Présentation de Jude D. LawFire♬•
» « Moi, une vie, en ce moment, ça ne me dit absolument rien. » || End. End? End! END! *mur*
» Vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps + Alice.
» La Diaspora pèche par son manque d'organisation vrai ou faux
» Quand on manque d'argent .. [PV Yozora]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟL’avenir nous réserve beaucoup de choses :: le commencement :: vos papiers, s'il vous plaît ! :: Fiche validée-
Sauter vers: